Le laboratoire d’idées de la reconstruction écologique et républicaine

Ophélie Coelho

Sommaire

    Accueil>Auteur>Ophélie Coelho
    Ophélie Coelho

    Ophélie Coelho

    Conseil scientifique

    Biographie

    Chercheuse indépendante, spécialiste en géopolitique du numérique, Ophélie Coelho est membre du Conseil scientifique de l’Institut Rousseau. Ses travaux abordent les enjeux relatifs à la géopolitique des infrastructures et des technologies numériques. À ce titre, elle étudie également les phénomènes de dépendances techniques et industrielles, leurs conséquences sur la formation du droit du numérique et leurs externalités négatives sur l’environnement.

     

    En parallèle, elle travaille depuis 2009 dans le secteur du numérique en tant que développeuse front-end, cheffe de produit et chargée de recherche utilisateur.

     

    Notes publiées

    Indépendance numérique : que nous apprend la Chine ?

    « Si vous ouvrez la fenêtre, l’air frais entrera mais les mouches aussi. » Cette phrase a été prononcée dans les années 1980 par Deng Xiaoping, principal dirigeant de la République populaire de Chine de 1978 à 1989, lors d’un congrès présentant la nouvelle politique d’ouverture de la Chine à la mondialisation. À l’époque, celui-ci défend l’idée selon laquelle la Chine ne peut se développer économiquement qu’en adhérant à la mondialisation.

    Par Coelho O.

    30 novembre 2021

    Les États-Unis, les Big techs et le reste du monde… Saisir un moment historique pour bâtir une indépendance numérique

    Introduction L’administration Biden a démarré son mandat en envoyant un message fort aux Big techs. Peu de temps après son élection, deux des postes clés de la politique anti-concurrentielle ont été pourvus par des juristes spécialistes des questions numériques : Tim Wu, professeur de droit à Columbia engagé pour la « neutralité du net[1] », […]

    Par Coelho O.

    22 juin 2021

    Quand le décideur européen joue le jeu des Big techs… Engager une transition technologique pour sortir des dépendances numériques

    En 2013, le rapport d’information de la sénatrice Catherine Morin-Desailly intitulé « L'Union européenne, colonie du monde numérique ? » décrivait un contexte où l’Europe était « en passe de devenir une colonie du monde numérique, [...] dépendante de puissances étrangères ». Nous y sommes depuis déjà quelques années, et la période de crise sanitaire que nous connaissons n’a fait qu’affirmer nos dépendances à des acteurs techniques devenus aujourd’hui très puissants. Les Big techs, dont les plus connues sont Amazon, Microsoft et Google, ne sont plus de simples pourvoyeuses d’outils numériques, mais se rendent aujourd’hui indispensables aux technologies socles de télécommunication. Depuis 2016, elles construisent leurs propres câbles sous-marins entre les États-Unis et l’Europe, et tracent même de nouvelles routes sur le pourtour du continent africain.

    Par Coelho O.

    8 juin 2021

    Indépendance numérique : que nous apprend la Chine ?

    « Si vous ouvrez la fenêtre, l’air frais entrera mais les mouches aussi. » Cette phrase a été prononcée dans les années 1980 par Deng Xiaoping, principal dirigeant de la République populaire de Chine de 1978 à 1989, lors d’un congrès présentant la nouvelle politique d’ouverture de la Chine à la mondialisation. À l’époque, celui-ci défend l’idée selon laquelle la Chine ne peut se développer économiquement qu’en adhérant à la mondialisation.

    Par Coelho O.

    22 juin 2021

    Les États-Unis, les Big techs et le reste du monde… Saisir un moment historique pour bâtir une indépendance numérique

    Introduction L’administration Biden a démarré son mandat en envoyant un message fort aux Big techs. Peu de temps après son élection, deux des postes clés de la politique anti-concurrentielle ont été pourvus par des juristes spécialistes des questions numériques : Tim Wu, professeur de droit à Columbia engagé pour la « neutralité du net[1] », […]

    Par Coelho O.

    22 juin 2021

      Partager

      EmailFacebookTwitterLinkedInTelegram