Le laboratoire d’idées de la reconstruction écologique et républicaine

L’Union européenne à l’épreuve des nationalismes

Sommaire

    Accueil > L’Union européenne à l’épreuve des nationalismes

    L’Union européenne à l’épreuve des nationalismes

    Publié le

    28 novembre 2021

    Du Brexit aux élections européennes de 2019, en passant par la qualification de Marine Le Pen pour le second tour de l’élection présidentielle de 2017, les partis nationalistes-identitaires ont le vent en poupe dans toute l’Union européenne. V. Orbán, M. Salvini ou M. Le Pen sont les dirigeants de ces partis qui, ensemble, pourraient menacer l’édifice européen. Ces partis siègent au sein de différents groupes au Parlement européen. S’ils s’accordent sur l’immigration, d’autres sujets constituent de véritables lignes de fractures. Anaïs Voy-Gillis, analysant leurs stratégies, questionne le mythe d’une grande coalition nationaliste-identitaire et prouve que ces partis défendent, avant tout, des visions nationales. Leur progression électorale s’explique par plusieurs facteurs, notamment l’idée de trois crises (économique, migratoire, représentativité) ayant montré les fragilités de l’édifice européen. Au-delà des discours, ces partis ont réussi à construire une représentation du monde excluante, mais cohérente, répondant aux questionnements d’une partie de la population.

      Partager

      EmailFacebookTwitterLinkedInTelegram

      Télécharger en pdf

      Laissez-nous votre email pour télécharger nos travaux

      Télécharger en pdf

      Laissez-nous votre email pour télécharger nos travaux

      Télécharger en pdf

      Laissez-nous votre email pour télécharger nos travaux

      Télécharger en pdf

      Laissez-nous votre email pour télécharger nos travaux