Le laboratoire d’idées de la reconstruction écologique et républicaine

« Le rapport Arthuis sur la dette Covid nous promet l’austérité et le déclin »

Sommaire

    Accueil > « Le rapport Arthuis sur la dette Covid nous promet l’austérité et le déclin »

    Sommaire

      « Le rapport Arthuis sur la dette Covid nous promet l’austérité et le déclin »Tribune. La commission pour l’avenir des finances publiques, présidée par l’ancien ministre de l’économie Jean Arthuis, a remis au gouvernement son rapport sur la dette Covid. Pour Nicolas Dufrêne et Lenny Benbara, de l’Institut Rousseau, ses conclusions présagent d’un « retour de l’austérité ».

      Le rapport Arthuis, produit par la commission pour l’avenir des finances publiques, conclut, sans l’assumer, en faveur d’un retour de l’austérité budgétaire sous la forme d’une baisse de la dépense publique. Outre un calendrier particulièrement flou, ce rapport signe l’abandon de toute perspective politique au profit d’une approche purement comptable et faussement gestionnaire de la dette. À contresens de l’environnement géopolitique global, ces recettes conduiraient à reproduire les erreurs post-2008, au profit de la Chine et des Etats-Unis.

      • En premier lieu, nous devrions procéder à une réduction des dépenses publiques pour retrouver des marges de manœuvre en cas de nouvelle crise. Cependant, ce n’est pas la politique de réduction des dépenses qui nous a offert des marges de manœuvre, mais les interventions successives de la BCE pour maintenir un contexte de taux réels négatifs. Stéphanie Kelton, dans son ouvrage « Le mythe du déficit », rappelle à juste titre qu’une puissance qui dispose de la souveraineté monétaire n’est aucunement limitée par son endettement, mais par le taux d’inflation qui ne remonte que lorsque les capacités productives ne sont plus capables de digérer le surcroît d’injection monétaire.
      • En second lieu, les taux pourraient remonter à court terme. Pour cela, le rapport s’appuie sur la trajectoire des taux aux Etats-Unis à la suite du plan Biden, qui devrait en définitive impliquer une relance globale de 7 000 milliards de dollars, ce qui a fait augmenter les anticipations d’inflation. Autant dire qu’on en est très loin en zone euro.
      • En troisième lieu, l’écart entre les ratios d’endettement rapporté au PIB entre les pays européens nous menacerait d’une remontée des taux. Sauf que la BCE a quasiment annulé ce risque par sa politique monétaire, notamment en se donnant plus de flexibilité dans son usage de la clé de répartition des rachats de dettes publiques.

      Un renoncement politique et intellectuel

      La position de la commission ne tient pas, d’autant plus qu’elle écarte avec légèreté les propositions réalistes que sont l’annulation des dettes publiques détenues par la BCE ou leur transformation en dettes perpétuelles. Au-delà des questions techniques, qui n’empêchent aucunement ce type de mesure de bon sens, le rapport Arthuis signe avant tout un renoncement politique et intellectuel.

      Pendant que l’Union européenne reproduit les erreurs du passé sur le front budgétaire, la Chine s’affirme comme superpuissance reposant sur un puissant réseau de banques publiques adossées à la banque centrale, elle-même sous contrôle politique, et les Etats-Unis ont mis sur pied un plan de relance sans commune mesure depuis la seconde guerre mondiale. Déjà en 2008, l’impulsion budgétaire étatsunienne avait permis à nos alliés de sortir vite et fort de la crise qu’ils avaient provoquée. Pendant toute la décennie 2010, la croissance cumulée, aux Etats-Unis, a été bien plus forte qu’en Europe. Cela doit être le rôle de la France de porter une impulsion similaire en Europe, d’assumer une vision et un projet politiques au lieu d’étroites logiques comptables.

      Découvrez la tribune complète sur L’Obs.

        Partager

        EmailFacebookTwitterLinkedInTelegram

        Télécharger en pdf

        Laissez-nous votre email pour télécharger nos travaux

        Télécharger en pdf

        Laissez-nous votre email pour télécharger nos travaux

        Télécharger en pdf

        Laissez-nous votre email pour télécharger nos travaux

        Télécharger en pdf

        Laissez-nous votre email pour télécharger nos travaux